Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Qui est Fernand Robert Pardo, le président de la BNC et qu'est-ce que la BNC ?

Publié par siel sur 21 Janvier 2017, 20:12pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #PEUPLE sans mémoire...

Fernand Robert Pardo

Fernand Robert Pardo

Comme pratiquement  dans les différentes affaires financières  d'Haïti, les mêmes noms circulent - c'est je te tiens tu me tiens par la barbichette. Dunque M F. Robert Pardo a été très présent dans l'affaire de la Socabank dont il a été le président après le retrait de Patrick Vieux - qui lui avait été emprisonné, je ne sais plus sous quel motif.

Socabank  a été rachetée par la BNC du temps où M. Toussaint en était le directeur. Puis est arrivé M. Vixamar placé par Martelly .

Je ne suis pas capable de vous dire quand, en quelle année F.R Pardo a pris la direction de la BNC. Mais pour ça, il vous suffira d'une petite recherche sur le net.

Quant à l'histoire des chèques émis au nom de "qui vous savez" par J Moïse. Je lis des gens qui prétendent que c'est tout à fait normal, que ça se fait partout. Veuillez vous renseigner également sur le net sur le fonctionnement des chèques.

A moins qu'il y ait en Haïti un régime spécial et tout particulièrement à la BNC et encore plus particulièrement pour certaines personnes dont son excellence M. le président élu par la CI/USA/Solà/Minustha, "l'homme d'Agitrans", le "nèg bannann nan", "l'Homme Banane".

De toutes les façons, tout est envisageable  ces dernières années, en Haïti,  la réalité y dépasse la fiction, avec tous les réseaux de gangs, de moun pa, de ratpakapala, de trafiquants, de politiciens, juges, parlementaires, policiers, journalistes véreux. Ajouter à cela ceux de l'international, la bande aux 2 Clinton, Antonio Solà, le personnel de la Minustha et toutes sortes d'aventuriers, de repris de justice, qui trouvent un abri dans ce pays sans lois, sans justice, sans  fonctionnement étatique mais dirigé par différentes bandes qui se battent pour  avoir accès à la gamelle de l'Etat et des fonds internationaux (BID, FMI, UE, BM) avec des projets bidon, c-a-d  sans budgétisation et business plan qui implique une planification à long terme - comme celui d'Agistrans par exemple.

Si Agitrans se trouve en pleine déconfiture aujourd'hui, c'est uniquement parce qu'il s'agissait d'un"coup" qui aura permis aux "joueurs " de ponctionner de l'argent du Trésor public et/ou de blanchir de l'argent.

Je vous ai déjà sur ce blog  informé, documents à l'appui, sur les difficultés inhérentes à  la filière banane

"Cultivée dans de vastes monocultures, la banane est le fruit le plus exporté au monde. 75% du marché mondial est détenu par cinq multinationales qui maîtrisent pour la plupart la filière de A à Z (bananeraies, flotte de bateaux…).

où la concurrence y est rude - par exemple le marché de la banane bio est occupé en Europe par la RD, l'Equateur entre autres - que pour être compétitif, il faut avoir des coûts de production faibles - payer les ouvriers au lance-pierre, intégrer les coûts du transport et de la conservation, sans compter les aléas climatiques. Il faut des années de travail sur le terrain et de communication avant de voir les bénéfices de cette exploitation.

Jovenel Moïse et son histoire successfull de bananes c'est du pipeau. Le plus grave c'est qu'il se trouve des Haïtiens adultes pour croire aux miracles et au père Noël.

C'est stupide, mais hélas, c'est comme ça : le simple bon sens a fui Haïti  et est parti en exil.

Et pour ajouter le pire au pire, les Occidentaux se moquent d'eux, eux qui connaissent parfaitement ce marché, en les laissant accroire au miracle Jovenel Moïse.

Loin de la mère patrie, repoussent les racines de Boukman, Dessalines,Toussaint Louverture et Pétion, ayant abandonnées le terrain de jeu des "sèvel poul", des mercenaires, des trafiquants en tous genres, des gouyadeurs/taffiateurs, des ratpakapala/bluffeurs et des assassins.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents