Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Lu sur le net à propos des caméras de surveillance que le maire de Delmas, "kouzen" du Fraphiste Michel François, a l'intention d'installer

Publié par siel sur 4 Janvier 2017, 23:37pm

Catégories : #LU SUR LE NET, #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE

Commentaire sélectionné pour le fond :  analyse renvoyant les bandits à une armée informelle, nouvelle forme de macoutisme plus ou moins géré et financé par les autorités.

Le maire de Delmas, par exemple, est connu pour avoir ses bandes armées qui ont défrayé la chronique après le tremblement de terre pour leurs pratiques violentes : déloger à coups de pieds, saccager les pauvres biens des réfugiés, s'accaparer de terrains privés.  La mairesse  de Pétion-Ville qui également avait sa bande qui, elle, y allait carrément au fouet pour déloger les marchandes des trottoirs.

Les caméras de surveillance - qui déjà ici fonctionnent très mal i - vu qu'il faut un personnel expérimenté 24h/24 pour les regarder - on a pu le constater lors de l'attentat du 14 juillet où le terroriste a pu passer avec son camion dans un espace surveillé par des caméras sans avoir été repéré.

De plus vu la corruption, il se pourrait fort bien que ceux-là mêmes qui soient derrière les caméras ou qui les installent fassent équipe avec les bandits - comme dans les banques.

L'effet pourrait être inverse de celui soi-disant recherché. A  savoir un banditisme moins anarchique, plus fonctionnel, couvert par les  employés derrière les caméras qui pourraient même désigné aux bandits les emplois du temps des personnes, leurs allées et venues, leurs voitures. Personnes qui pourraient être suivies par la suite et assassinés par des mecs à moto.

Ensuite il est clair que ces caméras, peuvent avoir comme fonction déterminante d'identifier les opposants, de manière à les faire éliminer par ces mêmes bandits - le cas des époux Dorsainvil, défenseurs des droits de l'Homme.

Enfin, l'achat de ce matériel onéreux va enrichir comme dit dans le commentaire en créole une mafia - comme les lampadaires  et feux de circulation sous Lamothe/Martelly qui se sont arrêtés de fonctionner pour dettes à la société de maintenance. Ce budget pourrait aller à la formation et à l'encadrement de policiers - d'autant plus que le taux de chômage est de 60%.

Les mêmes mauvais calculs ( bons pour une minorité) donnent les mêmes résultats (mauvais pour une majorité).  Voir le bidouillage des élections.

Commentaire sélectionné également pour la forme : concision (  à comparer au laïus que j'ai dû  faire en français.

Pour l'expression et l'orthographe du créole. On peut se rendre compte a partir de ce court texte, de la beauté de la langue... Qui, selon les malandrins analphabètes structurels, n'en est pas une .... et que je mets au défi un francophone de comprendre  ( même si comme en espagnol ou en italien beaucoup de mots sont de racines gréco-latines)

Mario Caonabo
Bandi ap jwe menm wol Tonton makout yo te konn jwe kòm fòs paramilitè nan teworize/volè/maspinen popilasyon an. Yo reprezante plito yon fòs ame enfòmèl ala remòk boujwazi a an jeneral nan sektè prive a enkli boujwazi biwokratik laki nan leta a.

Bandi yo ap travay pou moun sila yo an menm tan yap brase pou tèt yo nan lari a tou.
Kesyon kamera a ap jwe yon doub wòl; Sou yon bò, lap pèmètan ti gwoup mafia fè plis lajan nan vann kamera.

Dou youn lòt bò, se mete yap mete kanpe an leta siveyans pou regle koze politik, pa ekzanp, idantifye milita ak oposan pou sible pli devan.

Se koumansman mizanplas yon diktati fewòs kap fèt la a.

Yo sèvi avèk bandi pou komèt zak malonèt sou popilasyon an epi yap sèvi avèk menm kò bandi sila yo kom pretèks pou mete kamera pou sible militan/opozan oden popilasyion an pou eliminen pi devan.

Kidonk, se otorite yo menm ki patwon bandi yo kap simaye dey toulejou nan sen fanmi Ayisyèn

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents