Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Lu sur le net : "Se pou sa map mande ak ekip PHTK yo (...) se demantibile e kraze ajans mafia CIA sa a ke yo rele RNDDH..."

Publié par siel sur 29 Décembre 2016, 22:18pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #LU SUR LE NET, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE

D'HAÏTI Edwin
28 déc.

RNDDH ki se yon rezo depatman deta nan anbasad ameriken finanse pa USAID se youn nan ajans CIA yo an Ayiti pou divize ayisyen antre yo e kenbe peyi a nan en enstabilite.

Konbyen fwa nou tande zenglendo ak atoufè manke fè zak sou yo pandan ke yo tout kote nan pòtoprens.

Se pou sa map mande ak ekip PHTK yo kap nan pwochen gouvènman enpopilè Ayiti an 2017 la pou youn nan premye aksyon legal e lejitim ke yo ta poze se demantibile e kraze ajans mafia CIA sa a ke yo rele RNDDH la ki odesu de tout lwa yo ak konstitisyon an nan peyi a.

Edwin D'HAÏTI

Edwin D'Haïti n'a pas eu longtemps à attendre pour que sa demande reçoive un début de réponse positive : le RNDDH a reçu des menaces de mort.

Dans le style bien mafieux, façon Mexique, Honduras, Colombie...

En lançant de telles allégations, Edwin D'Haïti met en danger la vie de ces militants mais également celle de tous ceux qui expriment publiquement leur opposition à l'injustice, à la corruption et aux dysfonctionnements du système.

On est étonné - en tous les cas moi je suis étonnée, de l'irresponsabilité de gens  q qui tiennent de tels propos, qui ne sont pas seulement déraisonnables mais sont des encouragements à attenter à la vie humaine. Surtout quand on sait que dans l'ensemble de notre région, les défenseurs des droits de l'Homme sont victimes d'assassinat ciblés.

Comme récemment au Honduras, la militante écologiste et des droits de l'Homme, Berta Caceres assassinée.

Et que les auteurs de ces crimes sont rarement inquiétés - parce que complices du système.

Comme les époux Dorsainvil, en février 2014, dont on n'a jamais retrouvé traces des assassins.

Je me demande comment réagirait ce M. si quelqu'un lançait sur les réseaux sociaux l'allégation  - gratuite parce que sans le début d'une preuve comme il l'a fait - qu'Edwin D'Haïti travaille pour la CIA.

Après tout pourquoi pas ? Si on partait du raisonnement que  la CIA n'aime pas du tout les défenseurs des droits de l'Homme  qui parfois les embêtent - comme en Haïti avec le fait qu'ils mettent les projecteurs sur Guy Philippe et d'autres délinquants intégrés au système et peut-être protégés par cette même CIA - et qu'ils auraient intérêt à les discréditer en utilisant des gens comme Edwin D'Haïti.

Et pourquoi pas ? Qui nous dit qu'Edwin D'Haïti ne travaille pas comme Toto Constant le faisait pour une aumône de 500$ par mois ?

Tout est possible, n'est-ce pas !

Et de là à se dire que c'est parce que précisément  Edwin D'Haïti travaillerait pour la CIA qu'il aurait pour mission de lancer ce qu'on appelle un "false flag" qu'il indexerait Pierre Espérance comme agent de la CIA de sorte de dévaluer son travail  face à l'opinion publique 

Voila. On pourrait dire ça. Ce serait un zen. Mais il apporterait de la suspicion sur Edwin D'Haïti, et à partir de ce moment tous ses commentaires seraient lus  et évalués à la lumière de cette suspicion.

Et, finalement,  avec la circulation sur internet de tout et n'importe quoi, on ne serait pas surpris d'entendre quelqu'un affirmer : "Edwin D'Haïti, ce type qui travaille pour la CIA...

Bingo !

Edwin D'Haïti ne pourrait s'en prendre qu'à lui-même, car il  se serait taillé son propre costume à ses mesures.

Il est peut-être temps en cette fin d'année 2016, afin d'aborder la 2017 avec un esprit sain dans un corps sain, de prendre la résolution, en tant que Haïtien, d'arrêter d'écrire et d'affirmer sans preuves des choses qui peuvent avoir de graves conséquences.

Comme  a dit Camus : "Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde".

Et cette remarque est valable pour tous les SPP avec  leur  outillage de violence verbale à coups de majuscules, les robots "sucios", sales,  de l'Espagnol 'Antonio Sola qui nagent dans le "kakabounda" sur Le Nouvelliste,  l'ensemble présentant une image (fausse) des Haïtiens comme des pervers, obnubilés par la scatologie, des fous furieux - sinon des arriérés, des cerveaux lents.

Je doute fort que ces pratiques de provocations, de délation et d'insultes soient faites pour rehausser l'image d'Haïti à l'extérieur, ni pour y apporter, à l'intérieur, la réflexion et l'intelligence dont le manque est producteur de souffrances pour l'ensemble du corps social.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents