Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Brésil: le président du Sénat suspendu de ses fonctions

Publié par LeParisien sur 10 Décembre 2016, 20:02pm

Catégories : #NUESTRA AMERICA, #REFLEXIONS perso, #AYITI EXTREME DROITE, #AYITI ROSE RAKET

Aux dernières nouvelles, le tombeur de Dilma Rousseff, actuel président du Brésil, Temer, serait également impliqué dans cette affaire de corruption qui secoue le Brésil et semble toucher l'ensemble de l'appareil politique :

"El ex vicepresidente de Relaciones Institucionales de la Odebrecht, Claudio Melo Filho, dijo −en la negociación de los cargos que hizo el Ministerio Público de la Federación y aún depende de la aprobación del Tribunal Supremo (STF)− que los representantes de los contratistas entregaron en efectivo, unos 10 millones de reales (US$2 millones 958 mil 052,05), para José Yunes, amigo y consejero especial del presidente de Brasil Michel Temer, durante la campaña de 2014."

TRAD

L'ancien vice -président des Relations institutionnelles de Odebrecht, Claudio Melo Fils, a déclaré - (...) que les représentants des contrats ont effectivement versés, quelques dix millions de reals ( 22 millions 958 mil 052,05 de dollars US) à José Yunes, ami et conseiller spécial du président du Brésil Michel Temer, au cours de la campagne de 2014"

En somme on assiste au Brésil à la nouvelle tendance de tartufferie internationale, où les plus corrompus se transforment en militants anti-corruption et se prononcent contre les "gaspillages" des budgets destinés à améliorer les conditions de vie des plus pauvres.

Au Brésil  le président du Sénat, M. Calheiros, est "sous le coup d'une douzaines d'enquêtes judiciaires pour corruption"

En Haïti, "nèg banannann", JOMO la panique, l'homme aux 14 comptes en banque et au dépôt dans une de ces banques  en une seule  journée de quelques 200 000 $ US, est présenté comme le M. super transparent et intègre qui va mener le pays vers le redressement économique. A mon avis, il s'agirait de préférence, d'un redressement économique de lui-même et de l'ensemble de ses associés " in crimes" qui ont investi sur sa tête.

Certains Haïtiens ont totalement perdu la boule. Leur haine du peuple, leur panique  face à une menace de rupture du statu quo et leur absence de conscience du bien collectif,- cela va de soi-  les ont porté à  cautionner  un président - du pays le plus pauvre de l'hémisphère ouest, n'est-ce pas ! -  qui se prenait 20 000$ de per diem au cours de ses déplacements ( cette abomination je ne l'ai pas digérée) avec la complicité des pays amis des dirigeants corrompus et pas de la population haïtienne.

Ces mêmes personnes  font des pieds et des mains, dépensent des sommes folles, pour placer à la tête d'Haïti, un président et un parlement ayant pour fonction de poursuivre  la politique tèt an ba, crapuleuse  et méprisante de Martelly.

Vous allez dire que tout ceci relève d'une fiction.

Pas du tout, c'est la pure réalité que les tartuffes de l'extrême-droite partout dans le monde tentent de vendre aux peuples afin de les soumettre et de maintenir leurs privilèges.

C'est le truc genre Orwell :

- sont corrompus ceux qui veulent aider les pauvres à s'en sortir par la mise en place de  mesures adéquates

- sont intègres ceux qui veulent aider les riches à poursuivre leurs prédations.

"Un point c'est tout !" ( Courtoisie Baron V. Numa de Vision 2000, journaliste et hôtelier)

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents