Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Qui est l'Espagnol Antonio Sola, le maître de " JOMO la panique", candidat à la présidence sous le nom de Jovenel Moïse (mis à jour)

Publié par siel sur 27 Novembre 2016, 17:40pm

Catégories : #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE, #REFLEXIONS perso

Antonio Sola,  façonneur de Martelly ett Jovenel Moïse, expert  reconnu dans dans toute l'AM du Sud en campagne électorale " sucias" , sales.

Antonio Sola, façonneur de Martelly ett Jovenel Moïse, expert reconnu dans dans toute l'AM du Sud en campagne électorale " sucias" , sales.

Poursuivant mes recherches concernant les acteurs en présence sur la scène politique/économique et culturelle d'Haïti, je me suis intéressée à la figue  d'Antonio Sola, un type particulièrement toxique, affilié à l'extrême droite raciste  espagnole  ( Franco, Aznar et cie)

Antonio Sola est le patron d'une boite de communication dont le nom est  Ostos & Sola.

En Argentina catalogan a Solá como experto en utilizar el miedo (sic) y la ira (sic) como estrategia en campañas electorales y en el uso de redes sociales.

En México, Solá –con la bendición pecuniaria de Fox, Calderón y el PAN– dejó un incontable séquito muy bien lubricado de bots en las redes sociales (plenamente identificados).

Solá es especialista en campañas escatológicas que cuentan con el apoyo de la poderosa banca española, de la petrolera Repsol, del PP de la dupla Aznar/Rajoy y de la FAES en AL, de cuya truculenta toxicidad ideológica alerté hace siete años (http://goo.gl/nOhb48).

TRAD

En Argentine, Sola est catalogué comme une expert dans l'utilisation de la peur, de la colère dans les campagnes électorales et dans l'usage des réseaux sociaux.

Au Mexique, Sola - avec la bénédiction financière de Fox, Calderon et le PAN , a mis en place un entourage bien lubrifié ( bien graissés sur les réseaux sociaux ( `pleinement identifiés)

Sola est un spécialiste de campagnes scatologiques, appuyées par la puissante banque espagnole, REPSOL, du PP (parti populaire de droite espagnol) et du couple Aznar/ Rajoy et de la FAES, dont nous avions relevé la truculente toxicité idéologique , il y a six ans.

http://www.telesurtv.net/bloggers/Derrumbe-delictivo-de-Antonio-Sola-estratega-del-Partido-Popular-espanol-en-America-Latina-20141230-0002.html

Bon, voici déjà une réponse à mon questionnement sur le tsunami nauséabond de kaka/bounda  porté  par les roses, une peste qui a envahi l'ensemble des réseaux sociaux et notamment les pages du Nouvelliste.

Donc, Sola ferait dans la scatologie et aurait donc un réseau bien huilé  de propagandistes qu'il répandrait sur les réseaux sociaux.

On comprend mieux la provenance de ces soifdemonpays ces Rochord roche, ces Jude, ces trouillot, ces Peter James, ces Jsudist, llamoth, Alsov, NotfearHarryhans Francois, Mike T. , Gerard, Jude, Negel, Dav Charles, newone entre autres malfrats aux paroles insensées, incendiaires et répugnantes.

Je dois dire qu'en grande partie  cela me réconforte, parce que je n'arrivais pas à comprendre comment des Haïtiens pouvaient s'abaisser et se complaire dans ces affaires de latrines, de kaka, de merde, etc.

Et franchement, cela me désespérait qu'un pays qui a vu naître Jacques Roumain puisse produire de tels imbéciles. Non seulement j'étais ulcérée mais j'avais honte de voir des Haïtiens exhiber leurs déjections sur le net.

D'apprendre qu'ils font partie d'une stratégie de Sola n'est pas rassurant en soi puisque Sola c'est la tête de Jovenel Moïse (le pauvre).   Mais  au moins on se rend compte que ce ne sont pas les Haïtiens qui sont derrière ce "commerce de saletés" et qu'il  n'y a là rien de propre  à Haïti.

Il s'agit de la stratégie de Sola qui comme  dit dans l'article, l'a utilisée  dans les différents pays où son agence de Com. a sévi : Argentine , Mexique, Guatemala, et y a trouvé des gens qui ont accepté d'être payés pour faire cette campagne "sucia" sale.

 

En Argentine, Sola est catalogué comme une expert dans l'utilisation de la peur, de la colère dans les campagnes électorales et dans l'usage des réseaux sociaux.
...........
Sola est un spécialiste de campagnes scatologiques, appuyées par la puissante banque espagnole, REPSOL, du PP (parti populaire de droite espagnol) et du couple Aznar/ Rajoy

Je soupçonnais que la conférence de presse  du PHTK pour annoncer la victoire de leur candidat était une provocation  pour créer des désordres dans le pays et des échanges  sulfureux sur les réseaux sociaux, connaissant les méthodes utilisées par 'extrême-droite, la famille de Sola, en Europe.

J'avais évidemment , dès 2011, lu les papiers d'Aljazeera sur son associé Damian Merlot, autre prodige de l'extrême-droite et conseiller de Martelly, republiés sur le blog. Afin que "nou pa pran poz viktim inozan, pou nou pa di nou pat konnenn" parce que  RTVC, Le Nouvelliste, RC , Tout Haïti et les autres ne vous en ont jamais parlé.  Tous trop "paresseux" selon le baron Duval du Nouvelliste.

A l'exception de Rezo Nodwès qui avait publié, en 2015, un article sur la relation entre Martelly et Antonio Sola, en faisant un portrait élogieux de M. Sola, genre le mec super clean, une sommité reconnue dans le monde entier et patati et patata ...

A des années lumières de celui de leurs collègues journalistes de l'AM du Sud.

En fait le papier de Rezo Nodwès sur Sola relève de la promotion-vente et non du journalisme. J'espère  pour eux  qu'ils ont été payés pour le sortir.

Son parcours lui a permis de figurer parmi les 18 personnalités étrangères les plus influentes en Amérique. Le stratège politique a été aussi classé, en 2011, dans le top 10, de El Mundo, des consultants hispanophones aux États-Unis.
......
Après l`accession controversée de Michel Martelly à la première magistrature de l`État haïtien, Antonio Sola est devenu l`un des conseillers les plus puissants du palais national et a été nommé Ambassadeur pour le Développement de l`image et la promotion de l`Investissement en Haïti.

Vous pouvez avec cet extrait qui trace un portrait de la méthode "sucia", sale,  de M. Antonio Sola, considérer la nocivité de ses interventions dans  les différentes élections de 2010, 2016 et celles du 20 nov. dernier.

Antonio Solá es el prototipo de los nuevos mercenarios de las campañas políticas. Es hábil, inteligente, tiene un buen bagaje técnico para lograr efectos deseados como el rumor, la contracampaña, la inducción del miedo, la provocación que convierte al adversario en un enemigo irreconciliable y en una amenaza.

TRAD
Antonio Sola est le prototype des nouveaux mercenaires des campagnes politiques; Il est habile, intelligent, il possède un bon bagage technologique pour réaliser des effets désirés, comme les rumeurs, l'introduction de la peur , la provocation qui convertissent l'adversaire en un ennemi irréconciliable et en une menace.

http://www.proceso.com.mx/297676/antonio-sola-el-peligro-para-el-2012

 

Vous pouvez également considérer que l'alliance " étrange " entre Mme Clinton et Sola, relevée par Jean-Michel Caroit du journal le Monde, n'a rien de véritablement étrange. Elle correspond à la politique étrangère de Mme Clinton, notamment son appui au coup d'Etat du Honduras et ses applaudissements puérils et toxiques à l'annonce de la mort de Kadhafi.
 

 

Même si l'article de Rezo Nodwes relève plus d'une promotion-vente d'Antoinio Sola, présenté comme une sommité internationalement reconnue (même stratégie de marketing employée pour vendre Lamothe, ça s'appele la stratégie des faux prix, faux diplômes décernés par des universités bidon comme celles de Trump) il nous livre quand même une information hyper importante

Après l`accession controversée de Michel Martelly à la première magistrature de l`État haïtien, Antonio Sola est devenu l`un des conseillers les plus puissants du palais national et a été nommé Ambassadeur pour le Développement de l`image et la promotion de l`Investissement en Haïti.

Donc, ce conseiller, Antonio Sola, parmi "les plus puissants du palais national" est celui qui aura conseillé à Martelly de faire les "anpil tentennad" qu' il s'est vanté d'avoir réalisé au cours de ses 5 années au pouvoir.

Donc, c'est ce même Antonio Sola,  expert en scatologie, qui, aujourd'hui, dirige la campagne du "nèg bannann nan, l'homme aux 14 comptes en banque qui a peur de son ombre."

Et du coup on comprend mieux le pourquoi de cette expression de peur dans son regard, sa paranoïa devient compréhensible - en dehors de ses affaires de compte en banque et relations avec E. Daniel, le "fait disparu" quand on comprend qui est Sola et  comment JOMO la panique  se retrouve comme un oiselet apeuré dans les griffes d'un malfini, d'un oiseau de proie.

Humainement, on ne peut qu'avoir de la compassion pour Jovenel Moïse en tant qu'individu habité par la terreur.

Cependant, il s'agit du destin d'Haïti qui ne peut être laissé aux mains de l'Espagnol de droite, raciste, Antonio Sola.

Jovenel Moïse aurait dû, comme Opont l'a fait - de manière indirecte- se retirer de la course, et du même coup, sortir Sola d'Haïti si, au lieu d'être mort de trouille, il avait été capable de montrer quelque courage et de prendre exemple sur ses ancêtres pour contrer les manigances du raciste  espagnol, Sola et de son associé Damian Merlo, autre conseiller de Martelly.

Une chose qui m'échappe c'est comment et pourquoi Antonio Sola s'est retrouvé en Haïti.

Je le soupçonne, vu sa réputation sulfureuse en AM. Latine, - je doute que des candidats à la présidence fasse appel à son entreprise -  d'avoir trouvé en Martelly un parfait pigeon et dans ce pays de "nègres" complexés et infériorisés de quoi se refaire financièrement.

En tous les cas, Haïti gouvernée par les Sola, Boulos, Apaid, CI, Minustha ne peut être qu'un désastre.

Le big problem, c'est que  rares sont les Haïtiens qui comprennent que Jovenel Moïse est maneuvré par un Espagnol raciste de l'extrême-droite.

De même qu'en 2004, ils étaient manipulés, par Robert Ménard, un mec de l'extrême-droite.

Et puis, une dernière question, à laquelle je n'ai pas encore trouvé de réponse : pourquoi l'extrême-droite a t-elle jeté son dévolu sur  Haïti, un pays failli, sans ressources, dont l'économie est soutenue principalement par les envois d'argent de la diaspora?

Ca, c'est une question importante, parce qu'en rapport avec l'évolution des nouvelles techniques de manipulation utilisées par les dominants  dans le monde, pour subjuguer les peuples ( Voir Trump aux USA)

Haïti, comme d'hab , parce que dépourvue de structures étatiques fiables, de classe politique, de penseurs et de média dignes de ce nom, d'organisations civiles : un terrain  dépourvu de  garde-fous, idéal pour l'expérimentation.

A fouiller.

Martelly a également déclaré que le développement économique et social d’Haïti repose sur la capacité de convaincre un plus grand nombre d’investisseurs étrangers d’installer leurs ateliers ou leurs usines en Haïti, particulièrement des « sweatshops » (ateliers de misère).

L’élection à deux tours de scrutin qui l’a porté au pouvoir a été financée et inspirée par des puissances étrangères. Les Etats-Unis, le Canada et l’Europe ont payé au moins 29 millions de dollars pour la financer. Le vainqueur reconnaît que les coûts de sa campagne – un million de dollars pour le premier tour et 6 millions pour le deuxième – ont été couverts en grande partie par des « amis » aux États-Unis. Il refuse cependant de dire de qui il s’agit.

Sa campagne a été menée par la même firme de relations publiques espagnole – Osto & Sola – qui a pris en charge l’élection victorieuse, bien que frauduleuse, de Felipe Calderón à la présidence du Mexique en 2006.

Commenter cet article

Marie l Rosenbert 27/11/2016 17:05

Sans commentaire

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents