Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Lu sur le net : " Si menmwa nou kout, nou pa ka boule ake magouyè"

Publié par siel sur 5 Novembre 2016, 10:18am

Catégories : #LU SUR LE NET, #REFLEXIONS perso

Eleksyon sou pye, van an vire. Apa tou nòtre jou la a Aristde ake bann a y te kraze jounou a Paquiot, t ape vyole espas univèrsite. Yvon Neptune, Jocelerme Privert, Moise Jean Charles,, Nawoun Marcelus tandòt kokorat t ape pote labanyèr. Si menmwa nou kout, nou pa ka boule ake magouyè

Encore un qui prétend s'ériger en gardien de la morale.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais d'une manière générale, tout ce qui appartient à la fachosphère s'exprime dans une langue qui n'est ni le français ni le créole.

Je dis cela parce qu'il y a à peine quelques années, j'étais incapable d'écrire le Ayisyen ( langue d'Haïti) correctement, d'autant plus que ce n'est pas ma langue maternelle. Eh bien, j'ai étudié et appris.

C'est une parenthèse  qui en dit long sur l'incapacité de ces gens-là à respecter les normes et à s'instruire afin de s'adapter aux nouvelles réalités et à créer. .C'est la définition même du réac.

Pour revenir au commentaire, ce type là  qui parle de "menmwa nou kout".

Tiens donc, serait-ce nécessaire de lui signaler que M. Himmler Rébu ex-chef des Léopards, corps militaire de la dictature est présentement Ministre. Devrait-t-on, lui rappeler, question mémoire courte, que l'actuel ambassadeur d'Haïti à Bruxelles a fait l'ensemble de sa carrière sous la dictature. Devrait-on lui remettre en mémoire que la dictature a duré 29 ans et qu'elle a assassiné des milliers d'Haïtiens.

Par ailleurs, quand on est plus ou moins conscient de la situation post ouragan Matthew, on devrait se réjouir que l'opportunité soit offerte à des étudiants de poursuivre leurs études.

Si la Fondation Aristide n'avait pas proposé ses locaux aux étudiants, cet internaute effronté serait le premier à  répandre sur internet que "le prêtre défroqué, le diable en personne, l'Attila, le Moloch tropical" prétendument défenseur des déshérités n'est même pas capable d'offrir des locaux vacants de son université à des étudiants.

Qu'a fait Duvalier J-Claude avec l'argent qu'il a soutiré au pays  quand il se trouvait en France ?

Qu'a t-il fait quand il est revenu en Haïti ? Une bibliothèque ? Une piscine pour apprendre aux enfants à nager ? Un école ? Une université ? Une plantation de bananes ?

Il n'a strictement rien fait. Ni demander pardon au peuple haïtien pour les crimes perpétrés par son père et lui-même. Sa seule initiative a été de restaurer ses réseaux macouto/militaro/duvaliéristes dans l'espoir d'une éventuelle reprise du pouvoir. Et de  "boire son grog" avec ses copains dans les boites huppées de Pétion-Ville.

Alors, faudrait penser à laisser les Haïtiens respirer et leur laisser profiter du peu d'opportunités qui leur sont données. Ils sont assez grands pour savoir ce qui est de leur intérêt et ce qui ne l'est pas.

Aristide et le courant qu'il représente ont été dès le départ diabolisés par les tenants du statu quo. Il a navigué dans ce marigot avec les faibles moyens qu'il possédait. Le Monsieur était un curé au départ qui s'est retrouvé à porter toute la charge de l'espoir des Haïtiens en un pays ou "tout moun se moun". Sans avoir aucune idée de la force que les tenants du restavekisme duvaliériste et macoute lui opposeraient.

Il a commis des fautes et erreurs, c'est certain. Mais pas moins ni plus que tous les hommes politiques dans le monde. Voir les Clinton.

Entre temps, on est en droit d'espérer - je dis bien espérer - que suite à ses deux présidences avortées et à son exil en Afrique, il aura compris la leçon - qui semble simple mais ne l'est pas - à savoir  laisser tomber son ego, éviter des alliances avec des éléments troubles genre Hériveaux et consorts, être à l'écoute - non pas des flatteurs et opportunistes, qui font dans le "saint titid"  mais de ceux qui oeuvrent pour le bien commun.

Difficile de savoir si l'homme Aristide est capable d'une telle remise en question de son éducation (faite sous les Duvalier) et de son propre caractère.

En attendant, on ne peut que saluer l'initiative de loger gratuitement des étudiants - même s' il se pourrait qu'elle  soit faite dans des buts de propagande.

Nous devons avons tout nous astreindre à une discipline qui est de considérer ce qui est bon pour le bien commun.

Est-ce que c'est une bonne chose pour des étudiants d'avoir accès à un toit  gratuit ?

La réponse est oui.

Est-ce que se serait mieux de leur distribuer des maillots de foot des équipes brésiliennes ?

La réponse est non.

Haïti n'a pas commencé avec Aristide. Elle a commencé avec la lutte contre l'esclavage et pour la liberté.

Aristide représente un maillon de cette chaîne, ni plus ni moins. Avec ses failles et ses réussites.

Seul le peuple peut sauver le peuple.

Et sans le peuple Aristide n'est rien.

Ceux qui font fonction de diaboliser Aristide sont des niais et/ou des réacs.

Ils n'ont rien compris  du contexte géo-politique qui a permis son élection ni de celui qui a autorisé son éjection.

Ils n'ont rien compris des aspirations du peuple d'Haïti à la rupture avec la dictature et à l'établissement d'un Etat de droit où "tout moun se moun".

Ce sont des réacs persuadés qu""Aristide est le problème" (courtoisie Laënnec Hurbon ) - ces jours-ci c'est l'homosexualité - et  non pas le système rétrograde; et qui croient que le peuple haïtien ne sait pas ce qu'il veut, jusqu'à en arriver à déclarer  cette aberration, à savoir que "les macoutes  à l'inverse des chimères obéissaient à une hiérarchie" (courtoisie L. Trouillot)

Il faudrait que M. L. Trouillot fasse une enquête et demande aux victimes des macoutes, si ceux qui ont été assassinés à Jérémie, étaient rassurés du fait que ces miliciens obéissaient soit-disant à une hiérarchie.

Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre  !

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents