Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Les Clinton veulent mobiliser l'électorat noir.

Publié par siel sur 7 Novembre 2016, 22:50pm

Catégories : #INTERNATIONAL, #REFLEXIONS perso

Mobiliser l'électorat noir

Ces derniers jours, Hillary Clinton navigue de l'Ohio à la Pennsylvanie en passant par le New Hampshire dans le but notamment de mobiliser l'électorat noir, qui semble bouder les urnes. Elle a aussi dispatché son mari, Barack Obama et sa femme Michelle, le sénateur Bernie Sanders en campagne. Et mobilisé toutes les stars de la planète, de Beyoncé à Jennifer Lopez en passant par le basketteur LeBron James qui intervient peu en politique, mais essaie cette année de convaincre les électeurs de l'Ohio, son État, de voter pour elle. Signe que l'écart dans certains coins se resserre, l'équipe de Clinton a rajouté trois meetings dans le Michigan, jusqu'ici considéré comme une chasse gardée démocrate.

Celui-là même qu'ils ont aidé à mettre le plus possible en prison avec les "prison for profit"

Prison for profit, c'est ça.

Mais c'est malheureusement en anglais.

Dans la vidéo,il vous est expliqué comment l'Etat US accordent à des entreprises privées des contrats pour gérer des prisons.

Plus ces entreprises privées ont de prisonniers plus elles fon du fric. Ce pourquoi les USA, ont bien plus que la Chine dont la popuation est nettement supérieure, de prisonniers.

Donc vous avez intérêt en tant qe chef d'une entreprise de prison d'avoir le plus possible de locataires afin de toucher les subsides de l'Etat.

Ce qui fait que ces entreprises de prison ont fait des deals avec des juges - moyennant commission- afin que ces juges envoient le plus de monde possible en prison les plus de locataires : le plus de subventions de l'Etat.

Un scandale récent à dévoilé la combine.

Des adolescents étaient envoyés systématiquement en prison ,suite à des querelles et bagarres - sans armes, plutôt des empoignades comme on le voit partout dans les cours de récréation. L'enquête a dévoilé que les juges touchaient des enveloppes en échange des peines de prison.

C'est ce système que M. Ericq Pierre préconisait pour Haïti.

Il y a quand même "quelque chose de pourri au royaume du Danemark", et dans la classe des dits lettrés haïtiens - particulièrement les "arrivés" qui s'exprime par  leur goût indéniable pour le fric et pour l'enfermement.

"An ba kod, an ba kod ! Eradike, eradike = Dekapite, dekapite ! Que fleurissent des cent et des mille Fort-Dimanche sur toute l'étendue du territoire national."

Imaginez les dégâts,  avec le haut niveau de corruption dans l'appareil judiciaire, si des mecs en Haïti montent des entreprises privées  de prisons subventionnées par l'Etat !

Les juges se feraient un plaisir de condamner à 10 ans de prison, le citoyen lambda qui, un exemple,  lors d'un contrôle de police n'aurait pas pas sa pièce d'identité sur lui.

Après le PSUGO, un nouveau rakèt, dans lequel se précipiteraient les maires, députés, sénateurs, journalistes et "kouzen". Hôteliers nouvellement reconvertis en patron de prisons.

Que ce genre d'option puisse être proposée par un "gentleman" qui a  fait toute sa carrière dans les organisations internationales, n'est pas étonnant. L'élève a bien appris sa leçon.

Merci les Clinton.

Et, comble de  l'ironie,  ce titre :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents