Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Et ils osent se félicter d'avoir organiser des élections ...

Publié par siel sur 26 Novembre 2016, 19:31pm

Catégories : #AYITI ACTUALITES, #AYITI ROSE RAKET, #REFLEXIONS perso

Sur le chemin conduisant de Jérémie à Dame Marie, près de 70km, pas une seule banane, pas une orange, pas une noix de coco, pas un veritab...aucun fruit n'a été remarqué sur la route ou dans les champs des paysans dévastés.

Et avec tout ça le chef des kouzen des Gonaïves qui se la jouait à la nationaliste, façon Duvalier, vendeur d'Haïtiens mais défenseur des Noirs, genre  : nous n'acceptons pas d'aide de la RD mais nous acceptons les $ de M. Bautista sur nos comptes en banque personnels.

Personnellement, je n'arrive pas à comprendre que les citoyens haïtiens acceptent pour hommes politiques de tels méchants comédiens.

Un sénateur qui était conseiller d'un président ayant reçu de l'argent d'un homme  d'affaires  de la RD en échange de contrats de construction et qui n'a jamais ouvert la bouche pour dire quoi que ce soit, au cours  des cinq années où il encaissait son chèque de conseiller; et qui, alors, qu'une population se trouve en détresse vient se présenter en défenseur de la souveraineté du territoire.

Ca, c'est du tèt kale, (ou AAA et autres Bouclier)  pur jus : mensonges, faire-semblant, manipulation et méchanceté.

D'autant plus révoltant que ces politiciens/hôteliers/importateurs de denrées ne manqueront pas de s'arranger pour faire du beurre, et sur les produits de l'aide, et sur les importations.

Importations venant d'où ?

De la RD.

Les soldats ne peuvent pas passer la frontière pour  surveiller les camions d'aide.

Par contre, pour les containers, aucun problème ... Ils ont même construit une route "espécial" pour que les camions traversent la frontière aisément.

Par contre, la route de Jérémie, celle qui permet le trafic entre ce  soi-disant grenier avec Port-au-Prince, peut encore attendre... "Ki melem, "comme dirait l'ex président  gouyadeur, Martelly.

La Grand'Anse, grenier de Port-au-Prince, et une route toujours inachevée 5 ans après...

Et il se trouve des gens malgré ces faits pour croire à la volonté des woz/rakèt de développer l'agriculture et d'apporter une relative autonomie alimentaire au pays.

Après cela, allez s'étonner du fait que le "nèg bannann nan", également connu comme  "JOMO la panique" soit ardemment soutenu par les oligarchies des deux pays et qu'ils  essaieront  TOUT  pour  "bananer" la population.

Antonio Sola, façonneur de Martelly et de Jovenel Moïse, n'est-il pas un Espagnol ?

L'Espagne n'a-t-elle pas des intérêts importants en RD ?

Et si toutes ces combines échappent aux Haïtiens, c'est parce que les media sont entre les mains de  ces non-pas patriotes mais patripoches et que les journalistes  pour leur survie physique et matérielle, préfèrent taire l'information, ne pas présenter d'analyses, ne pas réaliser d'enquêtes en échange de quelques piastres, de la sécurité de leur emploi et de leur vie.

Le "voye monte", ça paye !

Haïti est pris en otage de haut en bas, de droite à gauche.

Pourtant, il suffirait de casser un maillon de la chaîne qui l'emprisonne pour que cesse la prostitution et la corruption.

Pour qu'elle retrouve sa liberté.

Et se remette à respirer. A reverdir.  A faire éclore ses talents nombreux. A éduquer ses enfants correctement de manière à préparer des jours meilleurs pour les générations à venir.

Mais à lire les commentaires dégradants et injurieux de la fachosphère sur entre autres "Le Nouvelliste", on finit par comprendre que les Gwo Zouzoun, les rapaces ainsi désignés par Marie Vieux Chauvet, ont une armée de propagandistes à laquelle ils ont donné le job de court-circuiter  les neurones, de polluer l'environnement et les esprits.

Et, ils son heu-reux d'avoir organisé des élections, après cet ouragan, avec dans les 70% d'abstention.

Et ils sont heu-reux de clamer  avant les résultats "JOMO est président ".

Président de qui ?

Du peuple haïtien qui s'est abstenu en grande majorité d'aller voter ?

Président pour qui  ?

Pour la CI, du Core Group, des Clinton, de la Minustha,  d'Apaid, Boulos, Soros, d'Antonio Sola , de la RD ?

Bien sûr que oui.

Parce qu'il vous faut toujours avoir en mémoire ces paroles de Soros :"les voix du peuple ne comptent pas, c'est l'empire qui décide."

Le peuple haïtien - de même que d'autres - semble avoir compris que si son vote ne compte pas, il était inutile de se déplacer puisque la sélection se passerait au Centre de tabulations, géré par des étrangers.

Le gouvernement haïtien, de son côté, a compris que s'il ne cédait pas au diktat de l'empire, il risquait représailles et destruction du pays.

Une vieille histoire de pratique du chantage et de l'intimidation, comme celle de l'affaire Luders, en 1897 , initiée dès l'indépendance en 1804 et qui construit la faillite d'Haïti au fil des ans, en démolissant systématiquement les aspirations de la population et les structures de l'Etat.

De  Duvalier, le sanguinaire,  du massacre des électeurs de la ruelle  Vaillant, du coup d'Etat  de 1991, de celui de  2004,  de  Latortue G, Préval, Martelly  à aujourd'hui "l'homme qui a peur de son ombre", le planteur de bananes,  Jovenel Moïse : tous des sélectionnés par l'empire dans le seul but de préserver ses intérêts et de faire payer au peuple haïtien sa révolution anti-esclavagiste.

Une quantité de journalistes à la V. Numa,  passent leur temps à monter en épingle les faits divers liés à l'insécurité. Ils s'en gargarisent, alors même que toutes les statistiques montrent qu'Haïti est l'un des pays les moins violents des Amériques.

Le but de cette malveillance ?

Entretenir la propagande qui présente les Haïtiens comme des sauvages, Haïti comme un pays ingérable et dangereux, lequel, sans la  présence de M. "leblan" , avec ses experts, ses aides, ses expatriés et sa Minustha, tomberait dans l'anarchie.

Anarchie, cela va sans nécessité de le démontrer - les faits passés et présents sont là - qu'ils sont les premiers à entretenir.

Les classes moyennes, les zentellectuels sont en grande partie responsable de ce naufrage, du fait qu'au lieu d'être des éclaireurs, ce à quoi leur statut privilégié de lettrés les autorisait, ils ont choisi sciemment d'être des collaborateurs.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents