Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Acento.com . Les candidats à la présidence d'Haïti ne reconnaissent pas la victoire de Jovenel Moïse (en espagnol)

Publié par siel sur 29 Novembre 2016, 16:08pm

Catégories : #REFLEXIONS perso, #AYITI ROSE RAKET, #AYITI EXTREME DROITE

No reconocemos los resultados preliminares, vamos a contestar legalmente y también nos movilizaremos para defender nuestros votos”, advirtió el candidato de la Liga Alternativa por el Progreso y Emancipación Haitiana (Lapeh), Jude Celestin, quien quedó en segundo lugar con el 19,52 % de los votos.

TRAD
Nous ne reconnaissons pas les résultats prémiminaires, nous allons les contester légalement, nous allons nous mobiliser pour défendre nos votes" a averti le candidat de la Ligue alternative pour le progès et l'émancipation d'Haïti 'LAPEH), jude Célestin qui est arrivé en 2ème position avec 19, 52% des votes.

Comme déjà dit, à partir du moment où LAPEH, Pitit Dessalines et Fanmi Lavalas, avaient accepté que des élections se tiennent dans les conditions effroyables de l'après-Matthew, lls se dirigeaient tout droit vers la défaite.

Avec les cartes d'identité perdues pour cause d'ouragan, celles non-délivrées pour cause de volonté politique, les difficultés de se déplacer et une population plus préoccupée de trouver son pain quotidien, organiser des élections dans ces conditions s'assimilait déjà  à un signe de mépris pour la population.

Mépris renvoyé par la population avec un taux d'abstention environnant les 70%.

Ajouter à cela le fric misé sur la tête de Jovenel Moïse à la fois le "dark money" d'origine inconnue, et celui connu venant de l'oligarchie qui doit procurer un retour sur investissement. Les mecs ne vont pas parier de telles sommes pour les perdre.

Plus la propagande des media, de Digicel...

Plus le fait que le président du CEP, Berlanger est un homme de la CI et des Apaid, Boulos et le reste de la smala.

Accepter de jouer le jeu imposé par la CI, était n'avoir rien retenu des erreurs passées. Puisque ce scénario avait été déjà joué après le tremblement de terre quand la CI avait exigé que Préval, qui voulait annuler les élections, les réalisent. Afin de sélectionner Martelly.

En plus le coup de la panne d'électricité était bien fait : plus c'est gros, plus ça passe.

Maintenant la première question qu'on peut se poser, c'est qu'est-ce que ces candidats qui refusent les résultats, sans aucun doute fabriqués, espèrent ?

Ils s'attendent à ce que munis de leurs procès verbaux, les autres leur disent : "oui nous avons triché ?"

A mon avis ce serait plutôt : "Oui, nous avons triché. Et alors ? C'est ce que nous faisons jour après jours  tout le temps. Nous ne payons pas d'impôts, nos cargaisons de sucre transportent de la cocaïne, nous importons des produits périmés que nous taxons à prix fort, nous signons des contrats avec une firme israélienne, HLSI, pour nous protéger et nous nommons un président pour nous obéir. Et alors !  Nous sommes en possession de tout : la nourriture, les media, les armes, l'argent. Allez vous faire voir."

La deuxième porte sur la sincérité de ces politiciens.

Est-ce qu'il serait possible d'imaginer qu'ils soient complices  ? C'est-à-dire que la force de frappe de la CI, du Core Group, des Clinton et cie était impossible à contrer ?

Et sur leur intelligence.

Comment ça se fait, qu'alors que tout observateur extérieur, pouvait voir les magouilles et combines ( centre de tabulation aux mains du CEP seulement 48h avant le jour des élections) ces 3 candidats se sont laissé piéger ?

Ou bien ils croyaient au miracle ?

Que ceux qui avaient organisé antérieurement les fraudes ne recommenceraient pas ?

Eh bien, c'est mal connaître la CI/USA et ses alliés locaux qui depuis l'éviction de Duvalier s'emploient à lutter contre les aspirations du peuple haïtien à vivre décemment dans son pays.

C'est oublier la violence hors limites de l'extrême-droite.

Ils ont oublié le massacre de la ruelle Vaillant, le coup d'Etat de l'armée contre Manigat, ceux contre Aristide en 1991 et 2004, la sélection de Martelly en 2011 ?

On entend souvent dire que le peuple haïtien n'a pas de mémoire, ce serait plutôt les élites progressistes un jour, réactionnaires le lendemain, selon où se trouve la manne qui n'ont ni conscience ni mémoire. Et mènent la population vers l'abattoir.

Ces 3 candidats en acceptant de se rendre aux élections sont responsables de leur défaite. Mais, plus grave encore, ils portent la responsabilité de conduire le peuple haïtien à répéter l'expérience horrible de 5 ans de tèt kale, marqués par la gabegie, le népotisme, la corruption et la peur.

Les tèt kale ne représentent pas plus en nombre et en argent que les colons esclavagistes vaincus en 1804.

Mais encore faut-il le comprendre et avoir une certaine conscience de l'histoire pour se rendre unis au combat.

Aussi, les vrais perdants ne sont pas ce candidats mais le peuple haïtien qui aura encore et une fois à se confronter aux abus, au mépris et à la voracité des dirigeants roses.

Tout simplement abject d'en arriver à cette soumission volontaire à la recolonisation en 2017.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents