Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


Les Clinton traitent Haïti comme leur Etat vassal personnel - Par Wayne MADSEN (en anglais)

Publié par Wayne MADSEN sur 26 Février 2016, 10:42am

Catégories : #AYITI ACTUALITES

M. J. Martelly et H. R Clinton

M. J. Martelly et H. R Clinton

C'est un texte à lire absolument. Comme il est en anglais, je vous l'ai traduit vite fait.

Les informations qu'il contient sur le rôle des 2 Clinton en Haïti sont importantes

​Il paraîtrait  même que les Clinton aient imposé leurs veto sur le projet de double nationalité, comme on peut lire dans l'échange de mails publiés çi-après.

Il me semble que les Haïtiens ne comprennent pas que la partie de bras de fer qui se joue actuellement entre la CI et peuple haïtien -  qui veut avoir le droit de choisir ses dirigeants et non pas qu'ils lui soient imposés - a un rapport direct avec les plans d'investissements des Clinton en Haïti.

Je vous avais signalé que la loi visant à empêcher les citoyens de "franchir des frontières intérieures" était, à mon avis ,directement lié au projet de virer les gens qui habitent sur les terrains voués à l'exploitation minière et d'empêcher toute révolte contre les abus liés à cette captation de terres.

Il serait important que les "avocats pauvres" et les associations haïtiennes s'intéressent à ce dossier en toute urgence avant qu'il ne soit trop tard.

​Il faut  rapidement fermer la barrière.

Sinon, les cabris et le cochons auront le temps de tout dévaster.

Les politiciens haïtiens devraient arrêter de se laisser balader comme des toutous  tenus à la laisse sur des sujets qui ne sont pas déterminants pour le futur d'Haïti.

Et se focaliser sur les véritables enjeux cachés derrière la scène.

Ca m'échappe totalement pourquoi ces politiciens haïtiens ne font pas attention à leur pays - qu'ils sont prêts à brader contre quelques colifichets - et à leurs concitoyens - qu'ils maintiennent dans des conditions de vie infrahumaines

C'est quand même surprenant cette absence d'ambitions et d'humanisme.

 

Echange de mails entre un correspondant anonyme : Bill veut savoir si Martelly a bloqué le projet de double nationalité qu'il défendait ? et Mme Mills : plus compliqué que cela, mais le résultat est le même- j'appellerai plus tard. Souhaites -lui une bonne fête des pères.

Echange de mails entre un correspondant anonyme : Bill veut savoir si Martelly a bloqué le projet de double nationalité qu'il défendait ? et Mme Mills : plus compliqué que cela, mais le résultat est le même- j'appellerai plus tard. Souhaites -lui une bonne fête des pères.

Bon. Mon intuition me laissait penser que le "coup" du contrat avec l'entreprise israélienne pour surveiller les frontières haïtiennes cachait quelque chose d'autre.

Il se trouve que l'article de M. Madsen renforce cette présomption.

En intro à son article, il nous rappele qu'au cours des deux derniers siècles, il y a eu deux chefs d'Etat à avoir décidé qu'une entière nation deviendrait leur propriété personnelle. 

Le premier est le Roi Leopold de Blegique qui avait fait main basse sur le Congo. Celui-çi est décrit par l'auteur comme un homme à femmes et un  " patron of prostitutes",  un patron de prostitués.

Le second exemple est  celui de Bill Clinton, l'ex-président des USA, qui d'après l'auteur, aurait lui également un rapport particulier avec les femmes.

 

Suivent quelques rappels historiques

Ceux récents :

2010 : Martelly placé de la troisième place à la seconde. Pour finalement être élu président.

2015 :  Jovenel Moïse, le candidat de la CI, remporte 32.u% des votes devant Jude Célestin avec 25.2% .

Ceux de la saga Aristide

- 1991. Coup d'Etat et renversement dugouvenrement d'Aristide

- 1994 Clinton lance l'opération " Uhhold democracy" avec le  retour en fonction  d'Aristide à condition qu'il exécute les plans de la BM (Banque mondiale)

- 1996 élection de Préval soutenu par Clinton. Préval dissoutle Parlement et gouverne la dernière année de son mandat par décrets. (Tiens, Martelly aurait donc suivi ses conseils comme ça se dit ?)

2000. Aristide à nouveau élu. Madeleine Albright (ministredesAff.étrangères de Clinton) appuiel'opposition pour déstabiliser et renverser le gouvernement d'Aristide

2004. La CIA planifie un coup et renverse Aristide. Exilé d'abord enCentre-Afique puis en AF. du Sud.

2009. Ban Ki moon "  who is owned and operated by the U.S. government,"  qui appartient aux USA et agit pour eux, s'assure que le parti Lavalas et ses partisans ne participent pas à laa vie politique.

Clinton s'est arrangé pour que la Minustah se comporte comme ses propres centurions en cahrge  de protéger ses intérêts et ceux de ses alliés.

En 2008, un cable de l'ambassadrice US en Haïti, Janet Sanderson, mentionne qu'il faut empêcher le retour d'Aristide en Haïti. Et que la Minustah est sur place pour protéger les intérêts US :

«A premature departure of MINUSTAH would leave the [Haitian] government...vulnerable to...resurgent populist and anti-market economy political forces—reversing gains of the last two years. MINUSTAH is an indispensable tool in realizing core USG [US government] "

Trad : un départ prématuré de la Minustah pourrait laisser le gouvernement (haïtien) ...vulnérable ... à un retour des forces populistes et anti-marché - annulant les gains de ces deux dernières années. La Minustah est un outil indispensable pour réaliser la politique de USG ( Gouvernement US)

 

L'auteur note que M. et Mme Clinton n'ont jamais émis le moindre mot sur les abus et  viols commis par la Minustah, alors même que Clinton était l'envoyé sépcial de l'ONU pour Haïti.

2010. Tremblement de terre. Barack Obama demande à Bushde se joindre à Clinton pour "aider" Haïti.

M. Clinton a lancé l'appel suivant sur le site de sa fondation (William J. Clinton Foundation ) :

"Text 'HAITI' to '20222' and $10 will be given to the Clinton Foundation's Haiti Relief Fund, charged to your cell phone bill."

Trad : textez Haïti à 20222 et 10$ seront donnés au Fond pour aider Haïti de  la Fondation Clinton.

 

Clinton a sollicité des dons allant jusqu'à 1000$. La majorité des millions récoltés par Bush et Clinton n'ont jamais emprunté  le chemin vers le peuple haïtien, mais sont allés dans leurs poches et celles de ses alliés en Haïti.

La plus grande partie de cet argent a été syphonné  non sulement par les élites riches d'Haïti mais aussi par les riches hommes d'affaires de la RD qui relocalisaient leurs business en Haïti.

Ne pas oublier que Clinton avec l'USAID et les membres de l'association de producteurs de riz de l'Arkansas " the Arkansas Rice Growers Association (ARGA)"  avaient détruit la production de riz haïtienne laquelle auparavant étéit auto-suffisante.

Depuis, le pays dépend du riz industriellement blanchi,  importé des US, totalement OGM et sans valeur nutritive.

En  2008, des émeutes populaires provoquées par l'augmentation du prix du riz ont éclaté  en Haïti. Prix du riz fixé,  sur le marché international, par les patrons de l'agro-business et par ailleurs copains de Clinton.

 

Exactement comme le roi Leopold qui s'était accaparé du Congo parce que son sous sol possédait d'importantes mines d'or, de diamants, les Clinton ont commençé à investir en Haïti dans la naissante industrie minière.

Les investissements des Clinton en Haïti qui ont été jusqu'à présent protégés par la Minustah, seront bientôt gardés par une entreprise israélienne, HLSI, dont la vice-présidente Eva Peled, une ancienne militaire de l'armée israélienne, est également diurectrice de Geomines et  vice-présidente du groupe Minelli.

En octobre 2015, le gouvernement haïtien a signé un contrat avec HLSl  qui doit assurer la sécurité de la terre, de l'air et  des frontières pour Haïti.

Afin de s'assurer le plein accès à Haïti, le groupe Mitrelli a versé de généreuses contributions à la Fondation Clinton. le Groupe Geomines et Mitrelli sont des investisseurs importants dans les opérations d'extraction d'or en Haïti.

 

L'un des partenaires de Geonimes en Haïti est VCS, qui a nommé le frère d'Hillary Clinton, Tony Rodham à son conseil d'administration.

VCS a obtenu deux permis d'exploitation d'or par le gouvernement Martelly : ce sont les premiers  concédés par Haïti

HLSI, la nouvelle "armée privée" d'Haïti,  bien que son expertise soit de détecter des mines enterrées (lors des combats)  peut utiliser la même techonologie par imagerie pour repérer des mines d'or et de diamants.

Ainsi, HLSI, concentre ses efforts de sécurité aurour des mines d'or.

Les Haïtiens sont sensibles à la présence israélienne sur leur territoire. Quelques-un sdes premiers esclavagistes étaient juifs, comme la famille Gradisse au Cap Haïtien et aux Gonaïves, et Simon Isaac Henriquez Moron dans la Grand'Anse.

Israel a aussi fourni secrète des armes aux deux dictatures des Duvalier. L'un des plus riches homme d'affaires haïtien, Gilbert Bigio, un juif d'origine syrienne qui occupe le poste de consul honoraire d'Israel en Haïti, est plus enclin  à aider  Israele que son pays natal Haïti.

 

Ce sont les élites haïtiennes, avec des individus comme Bigio, qui ont le plus bénéficié de l'argent récolté par la Fondation Clinton pour venir en aide à Haïti.

En plus d'HSL, assurant la protection des investissements Israel/Clinton en Haïti, se trouve une armée de mercenaires dirigée par Olivier Martelly, appellée le gang Galil" du nom des armes qu'ils portent. Ce gang Galil serait uen réminescence des "tontons macoutes".

En septembre 2015, il a été rapporté l'arrestation de'Olivier Martelly par les autorités fédérales de Miami pour supposée implication dans un trafic de drogue. Cependant, le jeune Martelly a été tranquillement libéré après un échange de coups de fils. D'après des sources venant de l'opposition, Bill et Hillary Clinton seraient intervenus pour  que le fils de leur allié haïtien soit relâché.

Le contrôle  plein d'abominations du roi Lepold sur le Congo a été relaté dans un livre  «King Leopold's Ghost: A Story of Greed, Terror, and Heroism in Colonial Africa.» , Le fantôme du roi Leopold : une histoire de rapacité, de terreur et d'héroisme dans l'Afrique Coloniale"

Qu'ils prient Dieu ou qu'ils invoquent les esprits du vaudou, de nombreux haïtiens attendent avec impatience le moment où les fantômes de Bill Clinton et de son épouse rejoindront celui du Roi Leopold

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents