Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde du Sud// Elsie news

Le Monde du Sud// Elsie news

Haïti, les Caraïbes, l'Amérique Latine et le reste du monde. Histoire, politique, agriculture, arts et lettres.


La plus grande crainte des Tèt Kale et de Laleau : l'audit

Publié par siel sur 25 Février 2016, 13:29pm

Catégories : #REFLEXIONS perso

Quand on lit l'avalanche de commentaires émis par les Tèt Kale suite à l'article : Guerre de chiffres au sommet de l'Etat, on a l'impression de se trouver face à une sorte de ligne Maginot.

Ca part du Montour blackwashing, un économiste qui se permet d'utiliser un langage trop technique mais qui, surtout, critique la gestion économique des roses, à des attaques sur la personnalité de Privert.

Le reproche fait à Montour d'employer un langage trop savant et d'être trop sûr de ce qu'il avance est assez emblématique de lla sottise et de l'arrogance des Tèt Kale.

 

La complaisance accordée à des internautes, comme un certain Roche, qui ne profère que bêtises et grossièretés sans aucun but autre  que de déstabiliser ses contradicteurs, ou bien à un Jsud qui dans la même veine, mais en employant fausse science et fausse courtoisie, témoignent de l'accoutumance de certains Haïtiens aux insultes : Roche  et aux mensonges : Jsud.

Le contenu des commentaires des partisans du régime rose, laisse à voir au grand jour  la nature de ce régime qui avance sur l'intimidation et le mensonge.

M. Montour dans un de ses commentaires en réponse à un de ses contradicteurs note : 

'le m'as tu vu es génétique chez les Haitiens" 
Bizarre que vous reprenez la meme these développée par Francois Duvalier en ce qui concerne "l'incivilité
génétique de l'haitien" qui ne serait pas pret pour la démocratie, these développée "maladroitement' par l'Ecole des griots. 

 

En réalité cette rafale de commentaires provenant des Tèt Kale a un nom : le trolling.

Il s'agit de polluer une discussion en mettant l'accent sur l'accessoire : le style de Montour, de manière à détourner de l'essentiel : les chiffres qu'il présente.

Technique archi connue de  l'extrême droite par ceux qui fréquentent les sites de discussion.

 

Notez bien que cette technique,  dite de distraction et de détournement, a été celle utilisée par les Tèt Kale au cours de leurs  5 années à la tête du pays : organiser de nombreux carnavals, provoquer des scandales à répétition, inaugurer des constructions dont la majorité a été financée par l'étranger,  monter et descendre pour faire du bruit.

Le plus étonnant  c'est que des Haïtiens puissent marcher dans cette fraude - je ne parle pas de ceux comme Jsud qui doit tirer, d'une manière ou d'une autre, profit   de ces mascarades - mais de l'Haïtien lambda plus ou moins éduqué et qui a accès via livres et internet à un corpus de connaissances.  

Cette offensive - quasi musclée-  des Tèt kale, mise en parallèle  à leur totale absence dans le fil de commentaires de l'article Le procès Brandt et consorts prend sa vitesse de croisière -  illustre leur politique.

 

Un silence qui là encore est révélateur des buts poursuivis par les Tèt Kale et de leur désintérêt pour le bien commun. C'est-à-dire les réalités socio-économiques - dont celle du kidnapping organisé dans les hautes spphères -  qui impactent la vie de 10M d'habitants.

En passant,  c'est le même Laleau, un économiste rose, qui a le culot après avoir servi  servilement ( je sais que c'est redondant mais il faut bien mettre l'accent sur cette soumission totale/capitale)  pendant 5 années les Tèt kale de s'apercevoir que le pays n'a pas le budget nécessaire pour entretenir la pléiade de diplomates nommés par le régime rose.

Et c'est cet homme qui, par cette décalaration montre, à quel point il n'est pas crédible qui se permet de dénoncer le constat de Privert - constat déjà fait par Succar et Kesner Pharel.

Tous deux ne pouvant pas être qualifiés d''anarcho-populistes", de "lavalas sal" par les Tèt Kale  selon le registre infantile et limité réservé à leurs opposants par les têtes vides Tèt Kale, héritiers, descendants, ascendants des militaro/maocuto/duvaliéristes qui se sont acharnés pendant plus d'un demi-siècle à conduire ce pays à la faillite.

 

Tant que les Haïtiens n'auront pas compris que le problème d'Haïti ce ne sont pas les Haïtiens qui sont dans leur majorité de rudes travailleurs  mais cette "race" d'hommes et de femmes  au coeur asséché, aux neurones atrophiés mais suffisamment actifs pour se soumettre au diktat de la CI et s'enrichir, le pays stagnera dans le pareil au même.

Parce que, si Laleau pensait une seconde à la population d'Haïti,  d'abord pour youn il n'aurait pas accepté de participer au régime Tèt  Kale - sachant pertinemment qu'il s'agissait d'une fraude organisée - et pour deux, il accueillerait positivement la réclamation populaire d'un audit.

Mais Laleau, qui a collaboré à ce régime de tôles rouges, craint que sa gestiion ne soit mise en cause par un audit.

Donc, il réagit comme un chien attaqué et montre les dents.

C'est la peur que cette vaste entreprise de fraudes et de prédation ne soit découverte qui agite Laleau et ses comparses partisans des Tèt Kale.

 

C'est uniquement cette crainte d'être confonté à la justice, d'avoir des comptes à rendre qui - de même que pour les militaro/macouto/duvaliéristes après 1986- pousse Laleau et ses potes roses comme Evans Paul,  à déstabiliser Haïti  en empêchant cette ènième transition vers un Etat de droit.

Parce que, qui dit Etat de droit dit justice.

Vous avez dit pays tèt an ba ?

Dans lequel les plus malhonnêtes seront les premiers.

C'est pourquoi la population haïtienne doit maintenir sa revendication d'un audit de la gestion des roses.

Et si c'est vrai que la population haïtienne a fait preuve d'indifférence pendant ces cinq années de prédation des roses, il ne faut pas oublier qu'elle a été soumise à une propagande 24H/sur 24 des media, du soutien inconditionnel de la CI à ce régime, de la présence de la Minustha- autre soutien actif aux roses- au siience complice des zentellectuels.

 Et, à ne pas négliger : au traumatisme post-séisme.

Ce qui ne signife en rien que cette population  "va à droite quand on lui dit d'aller à droite",  comme l'a déclaré Martelly à la presse internationale.

 

 

Commenter cet article

Hugues Girard 27/02/2016 05:32

Et celle du Parlement, l'evaluation exigee par le G8....

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents